Le coté absurde de la Loi

Il est parfaitement évident que la grande majorité des aspects de la LEM, de ses ajouts et de ses corollaires sont exagérés à l'extrême. Par contre, un bon nombre des dérivés peuvent sembler fondés. Ainsi :

L'autre file avance toujours plus vite.

Cette loi est fausse de façon évidente, alors qu'en effet, vous pensez en avoir maintes fois observé les effets pervers.
Elle est fausse, car puisqu'il y a deux files (voire plus), il n'y a pas de raison pour qu'il y ait plus de personnes dans celle qui va le plus lentement. Au contraire.
Donc la moitié des personnes au moins devraient constater qu'elle vont plus vite.

Si vous êtes dans la bonne file. Sur le moment, sans doute, vous ne remarquerez pas. En tous cas, vous oublierez vite que la file dans laquelle vous étiez avançait plus vite.

Si vous étiez dans la mauvaise file, là, c'est sûr que cela laissera des traces. Parce que vous vous serez énervé, que vous étiez frustrés de ne pas pouvoir accélérer. Donc, c'est plus souvent de ce cas que vous vous souviendrez.

Ici, il s'agit donc d'une loi subjective au sens où vous vous souvenez plus souvent d'un cas de figure défavorable et où c'est ce cas de figure qui est érigé en loi, loi au caractère inévitablement pessimiste.

Si par contre, il y a plus de deux queues, il existe une démonstration simple (disponible sur simple demande !) que pour deux queues sur trois, une des deux queues voisine va effectivement plus vite. Et évidemment, on s'énerve plus de voir une queue plus rapide qu'on ne se réjouit d'en voir une plus lente...

La suite : les fourmis vont nous bouffer !

Main page